• Opening 3 - UNDO

    Parole :

    Tooku tooku omoi hatenaku
    Futari ga mujaki ni waratteta
    Ano koro ni modoreru nara

    Konagona ni kudaketa
    GLASS zaiku no you na
    Omoide no kakera wo atsumeteru
    Daiji na mono wa itsu datte
    Nakushite kara kizuku yo

    Kimi ga inai sekai wa
    Maru de JIGSAW PUZZLE
    Eien ni kaketa mama mikansei
    Dare ni mo kimi no kawari nante
    Nareru hazu wa nai kara

    Dou ka dou ka jikan wo tomete
    Kimi no omokage wo kono mune ni kizande kure
    Moshimo moshimo yurusareru nara
    Subete wo gisei ni shite mo ii
    Ano egao wo mou ichido

    Genjitsu to iu kusari ni
    Boku-tachi wa tsunagarete
    Yumemiru koto sae mo kanawazu ni
    Sore de mo sagashitsuzuketeru
    Yami wo terasu hikari wo

    Tooku tooku omoi hatenaku
    Futari ga mujaki ni waratteta ano koro e
    Dou ka dou ka jikan wo tomete
    Kimi no omokage wo kono mune ni kizande kure
    Moshimo moshimo yurusareru nara
    Subete wo gisei ni shite mo ii
    Ano egao wo mou ichido
    Mou ichido

    Traduction :

    Undo

    Loin, très loin, nos pensées sont insaisissables.
    Si nous pouvions revenir à ces jours-là,
    Ou lorsque nous riions innocemment ensemble.

    Ca s'est brisé en morceaux,
    C'est comme un objet en verre,
    Je réunis les fragments de ma mémoire.
    Tu te rends compte que c'est important pour toi
    Seulement après que tu les as perdus.

    Le monde sans toi
    Est simplement comme un puzzle:
    Il manque toujours des pièces, c'est toujours inachevé,
    Parce que c'est impossible
    Que quelqu'un puisse te remplacer.

    S'il te plait, arrête le temps,
    Et grave ta silhouette dans mon corps.
    Si seulement c'était possible,
    Je pourrais même tout sacrifier
    Pour voir ce visage souriant une dernière fois.

    Par le lien appelé "réalité",
    Nous sommes connectés.
    Même si nous n'avons pas accès aux rêves,
    Nous continuerons à chercher
    Cette lumière qui illumine les ténèbres.

    Loin, très loin, nos pensées sont insaisissables.
    Ces jours-là, lorsque nous riions innocemment ensemble.
    S'il te plait, arrête le temps,
    Et grave ta silhouette dans mon corps.
    Si seulement c'était possible,
    Je pourrais même tout sacrifier
    Pour voir ce visage souriant une dernière fois.
    Une dernière fois...


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :