• Ending

    Voici tout les ending de FullMetal Alchemist !

    Il vous seras peut-être bientôt possible de les télécharger dans une de mes rubriques (BIENTOT) ! 

    Si l'une des vidéos est morte, merci de me prévenir !

    Liste :

    Ending 1
    Ending 2
    Ending 3
    Ending 4
    Ending 5
    Ending 6
    Ending 7
    Ending 8
    Ending 9

  • Parole :

    Itsu mo no shisen ni kimi ga ite kokyuu ga dekiru
    Boku ni totte nara sore dake de
    Mou juubun na hazu na no ni

    Chippoke na boku wa kurikaesu ayamachi bakari
    Dore hodo tsuyosa wo te ni shitara
    Nani mo kizutsukezu sumu no?

    Mayowazu ni kono ai wo shinjiikite yuku
    Fusagaranu kizuguchi mo gyutto dakishimete

    Futari wa arukitsuzukeru
    Ato ni wa modorenai kara
    Ima de mo kono mune no oku
    Kesenai tsumi wa itamu kedo
    DARLING

    Ano hi ushinatta aijou ni setsunasa wo oboe
    Boku wa senmei na kono sora no aosa ni sukoshi tomadotte

    Tatoe moshi nani ga gisei de mo
    Tada hitotsu shinjita
    Kimi no massugu na me ni utsuru
    Setsuna ni saita hana no iro

    Muryoku de mo kono sadame tsuyoku ikite yuku
    Te wo musubu taion wa zutto tokeatte
    Dattara issou no koto seotta batsu nara tsurakute mo
    Moshi tatoe kimi to kono mama sekai no
    Nami ni sakarau dake da to shite mo...

    Mayowazu ni kono ai wo shinjiikite yuku
    Fusagaranu kizuguchi mo gyutto dakishimete

    Mayowazu ni kono sadame ikiru ikite yuku
    Kimi to nara eien mo kitto tsunagatte
    Futari de tada mae wo mite dou ni mo naranakuta tte
    Sore de mo kanarazu kimi wo kono te de mamoritsuzukeru
    DARLING

    Traduction :

    Pêché ineffaçable

    Je te vois habituellement,
    Alors je peux respirer,
    Même si c'est déjà suffisant pour moi.

    Je suis mesquin et ne fais que répéter les mêmes erreurs.
    A quel point dois-je être fort
    Pour que rien ne soit blessé?

    Sans hésitation, je crois en cet amour et continue à vivre.
    J'étreindrai fermement ta blessure qu'on n'a pas soignée.

    Et ensemble, on continuera à marcher,
    Car on ne peut retourner en arrière.
    Même maintenant, ce pêché ineffaçable
    Me fait mal au fond de moi, mais...
    Chéri...

    Je me souviens à quel point ça me faisait mal, cet amour perdu.
    Je suis un peu perplexe à cause de la vivacité de ce ciel bleu.

    Par exemple, quand je sacrifie quelque chose,
    Je ne crois qu'en une chose,
    La couleur de la fleur qui vient de fleurir
    Que tes yeux honnêtes réfléchissent.

    Même si je suis faible, je vivrai ma destinée de toutes mes forces.
    Nous unirons notre force et notre chaleur se joindra pour toujours.
    Alors, ça ira même si d'autres pêchés douloureux se produisent,
    Tant que je reste avec toi,
    Même si nous nous tournons contre les vagues du monde.

    Sans hésitation, je crois en cet amour et continue à vivre.
    J'étreindrai fermement ta blessure qu'on n'a pas soignée.

    Sans hésitation, je vis ma destinée et continue à me battre.
    Si je suis avec toi, nous serons sûrement ensemble pour toujours.
    Et ensemble, on ira vers l'avant, même s'il n'y a rien à faire,
    Et je continuerai à te protéger de mes mains par tous les moyens.
    Chéri


    votre commentaire
  • Parole :

    Bokura wa ima de mo sakenderu

    Tashikameru you ni
    Nigirishimeta migite
    Uzattai housoku wo buchikowashite ike
    Kizutsuita ashi wo yasumaseru gurai nara
    Tatta ippo de mo koko kara susume

    Yuganda kaze wo kakiwakete
    Tsumetai sora wo oikoshite
    Sore de mo mada samayoitsuzuketeru

    Bokura wa itsu de mo sakenderu
    Shinjitsuzukeru dake ga kotae janai
    Yowasa mo kizu mo sarakedashite
    Mogakitsuzukenakereba hajimaranai
    Tsukiyabure tobira no mukou e

    Yayakoshii mondai de karamiatta shakai
    Jirettai genjitsu wo keritobashite ike
    Hibou ya chuushou ni fusagikomu gurai nara
    Dasan mo yokubou mo buchimakete ike

    Midareta NOISE kakikeshite
    Shiraketa shisen furihodoite
    Koko kara tsuzuku tsugi no STAGE e

    Bokura wa itsu de mo sagashiteru
    Kasoku shita SPEED wa kaerarenai
    Tsuyosa to kakugo tsunagitomete
    Hashiritsuzukenakereba mirai wa nai
    Tsukisusume tobira no mukou e

    Kazashita PRIDE ga machigai da to shite mo
    Egaiteta risou ga kuzurekakete mo
    Koko ni aru subete ni uso wo tsukareta to shite mo
    Kitto koko ni iru

    Bokura wa ima de mo sakenderu
    Shinjitsuzukeru dake ga kotae janai
    Yowasa mo kizu mo sarakedashite
    Mogakitsuzukenakereba hajimaranai
    Tsukiyabure tobira no mukou e

    Bokura wa ima de mo sagashiteru
    Kasoku shita SPEED wa kaerarenai
    Tsuyosa to kakugo tsunagitomete
    Hashiritsuzukenakereba mirai wa nai
    Tsukisusume tobira no mukou e

    Tobira no mukou e

    Traduction :

    De l'autre côté de la porte

    Nous sommes tous les deux en train de crier, maintenant encore...

    Comme pour confirmer quelque chose,
    Tu as fermement serré ta main droite.
    Si les lois te dérangent, va juste les enfeindre.
    Si tu penses à reposer tes jambes,
    Avance plutôt encore juste d'un pas.

    Même si nous réussisons à traverser ces vents déformés,
    Même si nous nous écartons du ciel froid,
    Même à ce moment, nous continuons de chercher...

    Nous sommes tous les deux sans cesse en train de crier.
    Juste continuer à croire n'est pas la solution,
    Révèle tes faiblesses et tes blessures.
    Si nous ne continuons pas à lutter, rien ne va se passer,
    Alors traverse et va de l'autre côté de la porte.

    La société est confrontée à des problèmes complexes.
    Si la réalité te contrarie, fais la juste disparaître.
    Si tu prévois de laver l'abus et la calomnie,
    Fais plutôt sortir ton égoïsme et ton désir.

    Noie le bruit qui t'embrouille,
    Libère les regards qui sont devenus apathiques,
    Continue comme ça, jusqu'à la prochaine étape.

    Nous sommes tous les deux sans cesse en train de chercher.
    Cette accélération ne peut plus être retenue.
    Réunis ta force et ta volonté.
    Si nous ne continuons pas à courir, il ne va pas y avoir de futur,
    Alors déplace-toi vers l'autre côté de la porte.

    Même si la fierté que tu maintiens est une erreur,
    Même si l'idéal que tu imagines s'écroule,
    Même si tout ici devient mensonges et t'épuise,
    Je serai là sans aucun doute.

    Nous sommes tous les deux en train de crier, maintenant encore.
    Juste continuer à croire n'est pas une solution,
    Révèle tes faiblesses et tes blessures.
    Si nous ne continuons pas à lutter, rien ne va se passer,
    Alors traverse et va de l'autre côté de la porte.

    Nous sommes tous les deux en train de chercher, maintenant encore.
    Cette accélération ne peut plus être retenue.
    Réunis ta force et ta volonté.
    Si nous ne continuons pas à courir, il ne va pas y avoir de futur,
    Alors déplace-toi vers l'autre côté de la porte.

    De l'autre côté de la porte...


    votre commentaire
  • Parole :

    Kimi ga tabidatsu hi wa
    Itsu mo to onaji 'jaa ne' to te wo futta
    Maru de ashita mo mata
    Kono machi de au mitai ni

    Ai wo shinjiru no wa
    Jibun ni mo makenai koto
    Yume ga kanau hi made
    Egao no mama hoshi wo mite inori sasage koko ni iru kara

    Watashi wa kimi ni totte no sora de itai
    Kanashimi made mo tsutsumi konde
    Itsu de mo miageru toki wa hitori janai to
    Tooku de omoeru you ni
    Kaeru basho de aru you ni

    Kimi ga inai machi de
    Aikawarazu ni genki de sugoshiteru
    Sore ga ima watashi ni
    Dekiru koto sou omou kara

    Donna dekigoto ni mo
    Kakureteru imi ga aru to
    Yume ga kiekakete mo
    Jibun rashiku ite hoshii donna toki mo koko ni iru kara

    Namida nakusu hodo tsuyoku nakute mo ii
    Tsukareta kokoro yasumasete ne
    Suteki na ashita wo negai nemuri ni tsuite
    Chiisa na kodomo no you ni

    Kono hiroi sekai wa tsunanagatteru
    Shiroi kumo wa nagare kaze ni natte
    Kimi no moto e

    Watashi no koe wa todokimasu ka?
    Afureru kimochi ienakatta
    Watashi wa kimi ni totte no sora de itai
    Kanashimi made mo tsutsumikonde
    Itsu de mo miageru toki wa hitori janai to
    Tooku de omoeru you ni
    Kaeru basho de aru you ni

    Kaeru basho de aru you ni

    Traduction :

    Terre natale

    Ce jour-là, tu es parti.
    J'ai juste dit au revoir d'un geste de la main, comme d'habitude,
    Comme si nous allions à nouveau nous voir,
    Dans cette ville.

    Croire en l'amour, c'est ne pas se perdre.
    Jusqu'à ce que mon souhait se réalise, je garderai le sourire,
    Et je regarderai les étoiles, je prierai,
    Et je serai ici.

    J'aimerais devenir le ciel pour toi,
    Enveloppant même toutes tes souffrances.
    Chaque fois que je lève la tête, j'aimerais sentir
    Que je ne suis pas seule, même si je suis loin,
    Garde un endroit où je pourrais retourner.

    Je suis toujours heureuse,
    Vivant dans cette ville sans toi,
    Parce que j'ai compris
    Que c'était la seule chose que je pouvais faire maintenant.

    Il y a un sens caché à tout ce qui se passe.
    J'espère que tu resteras toi-même,
    Même si ton rêve commence à disparaitre,
    Parce que je serai toujours ici.

    Ca peut aller si tu n'es pas assez fort pour effacer toutes les larmes.
    Après que tu auras reposé ton coeur fatigué,
    Tu souhaiteras un meilleur lendemain et t'endormiras
    Comme un jeune enfant.

    Ce monde vaste est connecté.
    Les nuages vont se déplacer
    Et devenir le vent pour t'atteindre.

    Ma voix pourra-t-elle t'atteindre?
    J'ai pas pu te révéler mes sentiments débordants.
    J'aimerais devenir le ciel pour toi,
    Enveloppant même toutes tes souffrances.
    Chaque fois que je lève la tête, j'aimerais sentir
    Que je ne suis pas seule, même si je suis loin,
    Garde un endroit où je pourrais retourner.

    Garde un endroit où je pourrais retourner...


    votre commentaire
  • Parole :

    Afuredasu namida nara ima wa tomenakute ii
    Kanashimi no saigo ni wa hikari ga sashikomu hazu

    stay... stay... stay... stay...

    Sou, onaji kimochi shinjiteta
    Keshita MEMORII mitsumeteta
    Ima anata ni aenai kedo
    Setsunai omoi kakushite

    Tsuyoku nareru, motto tashikamete yuku no

    Afuredasu namida nara ima wa tomenakute ii
    Kanashimi no saigo ni wa hikari ga sashikomu hazu

    Isogisugite kowashite kita mono
    Torimodosu no watashi rashiku aruku tame ni

    Nee, mata anata ni au toki wa
    Saki ni "sayonara" iwasete

    Shinjiteru kitto atarashii ashita wo

    Mayowazu ni aserazu ni sugite yuku jikan wa
    Yasashisa ni kawatteku itami mo wasurenai

    Muchaki sugite kizutsuita kokoro wo
    Dakishimeru no umarekawaru jibun no tame ni
    I Will

    Afuredasu namida nara ima wa tomenakute ii
    Kanashimi no saigo ni wa hikari ga sashikomu hazu

    Mayowazu ni aserazu ni sugite yuku jikan wa
    Yasashisa ni kawatteku itami mo wasurenai

    Isogisugite kowashite kita mono
    Torimodosu no watashi rashiku aruku tame ni
    I Will

    Traduction :

    Je le ferai

    Ce n'est pas grave si les larmes qui débordent ne s'arrêtent pas.
    La lumière devrait éclairer les derniers instants de tristesse.

    Reste... Reste... Reste... Reste...

    Nous croyions au même sentiment,
    Nous fixions les souvenirs qui disparaissaient.
    Maintenant je ne peux plus te voir,
    Mais je peux cacher mes pensées douloureuses.

    Je peux devenir forte, j'irai confirmer cela.

    Ce n'est pas grave si les larmes qui débordent ne s'arrêtent pas.
    La lumière devrait éclairer les derniers instants de tristesse.

    Les choses que j'ai détruites lorsque je ne me contrôlais pas,
    Je les retrouverai, pour que je puisse continuer d'avancer.

    Hé, laisse-moi d'abord te dire au revoir,
    Avant le jour où nous nous reverrons.

    Je pense que demain sera sûrement un nouveau jour.

    Le temps passe sans se hâter et sans hésiter.
    Je n'oublirai pas la souffrance qui est devenue de la gentillesse.

    Mon coeur, que j'ai moi-même blessé en étant trop imprudente,
    Je vais l'étreindre, pour que je puisse renaître.
    Je le ferai.

    Ce n'est pas grave si les larmes qui débordent ne s'arrêtent pas.
    La lumière devrait éclairer les derniers instants de tristesse.

    Le temps passe sans se hâter et sans hésiter.
    Je n'oublirai pas la souffrance qui est devenue de la gentillesse.

    Les choses que j'ai détruites lorsque je ne me contrôlais pas,
    Je les retrouverai, pour que je puisse continuer d'avancer.
    Je le ferai.


    votre commentaire
  • Parole :

    Ano hi mita sora akaneiro no sora wo
    Nee kimi wa oboete imasu ka
    Yakusoku chigiri shoka no kaze ga tsutsumu
    Futari yorisotta

    Muri na egao no ura nobita kage wo kakumau
    Dakara kizukanu furi saisei wo erabu

    TEEBURU no ue no furuenai shirase machitsuzukete
    Kuuhaku no yoru mo kuru hazu no nai asa mo zembu wakattetan da

    Ano hi mita sora akaneiro no sora wo
    Nee kimi wa wasureta no deshou
    Yakusoku chigiri shoka no kaze ni kieta
    Futari modorenai

    Oto mo iro mo ondo mo hambun ni natta kono heya
    Kyou mo chirakashite wa yure tsukare nemuru

    "Jouzu ni damashite ne uso wa kirai de suki" kimi no kotoba
    Ima goro ni natte kimochi wa itai hodo dakara bokura sayonara

    Itsuka mata ne to te wo furiatta kedo
    Mou au koto wa nai no deshou
    Saigo no uso wa yasashii uso deshita wasurenai

    Ano hi mita sora akaneiro no sora wo
    Nee itsuka omoidasu deshou
    Hatasenakatta yakusoku wo idaite
    Futari arukidasu

    Traduction :

    Mensonge

    Dis-moi, te souviens-tu de ce ciel écarlate
    Que nous regardions ce jour-là?
    Ce sont des fragments de promesse...
    Le vent d'été nous a enveloppés tous les deux et nous a rapprochés.

    Derrière un sourire forcé, je cache une ombre allongée.
    Alors j'ai fait semblant de ne pas la voir et j'ai choisi de renaître.

    J'attends toujours un message laissé sur la table,
    Et je savais tout sur les nuits blanches et les matins qui n'arriveront pas.

    Dis-moi, as-tu oublié ce ciel écarlate
    Que nous regardions ce jour-là?
    Ce sont des fragments de promesse...
    Nous disparaissons dans le vent sans pouvoir revenir en arrière.

    Dans cette chambre avec peu de son, de couleur et de chaleur,
    Je m'endors, fatigué d'avoir encore tout raté aujourd'hui.

    "Mens-moi bien! Je déteste les mensonges mais je les aime", disais-tu.
    Aujourd'hui, nous sommes blessés par les sentiments, alors au revoir.

    En secouant la main, nous nous sommes dit "à la prochaine",
    Mais en fait, nous ne nous reverrons pas, n'est-ce pas?
    Le dernier mensonge était par gentillesse, et je n'oublierai pas cela.

    Dis-moi, vas-tu te souvenir un jour de ce ciel écarlate
    Que nous regardions ce jour-là?
    En étreignant les fragments de promesse,
    Nous commençons tous les deux à avancer.


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique